Manque d’eau et canicule

Les promeneurs l’auront constaté, le niveau des cours d’eau baisse de façon spectaculaire.

Une cellule de veille, animée par la Direction Départementale de Territoires, suit de très près l’évolution de la situation afin de décider des mesures éventuelles de restriction d’usages formalisées par un arrêté préfectoral (http://www.cote-dor.gouv.fr/la-secheresse-s-aggrave-en-cote-d-or-a3113.html).

Les prévisions météorologiques ne prévoient pas de précipitations efficaces (de nature à revenir à une situation moins tendue) à court terme.

Malgré tout, l’Ouche maintient ses débits au-dessus de la limite de l’étiage quinquennale (étiage observé statistiquement “en moyenne” 1 année sur 5), mais pour combien de temps encore ?

Il appartient à chacun de se référer aux prescriptions de l’arrêté préfectoral afin de préserver au maximum la ressource.

L’étiage de l’année dernière (voir nos articles précédents) s’est poursuivi jusque fin novembre, mettant les réserves au plus bas. L’expérience nous invite donc à la plus grande vigilance.

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.